Le jeune candide, dont le nom signifie à la fois la naïveté et la crédulité vit dans le « meilleur des mondes possibles » chez son oncle, le baron de Thunder-ten-Tronckh.

Candide mène une existence heureuse dans cet univers idyllique : Le baron et la baronne de Thunder-ten-Tronckh possèdent en effet « le plus beau des châteaux ». Candide est ébloui par la puissance de son oncle, et par les raisonnements et argumentations du docteur Pangloss, le maître. Il admire également Cunégonde, la fille du baron. Tout bascule le jour où Candide échangea un baisé interdit avec Cunégonde. La réaction du baron est brutale, Candide est banni et chassé de cet Eden. Il se retrouve dans « le vaste monde ».

Candide est pris dans une tempête de neige et connaît la faim et le froid. Il est enrôlé de force comme soldat de l’armée bulgare. Il prend la fuite. Capturé, il est condamné à recevoir quatre mille coups de bâton. Il échappe de justesse à la mort. Il assiste alors à la guerre et à ses massacres. À travers son parcours et  ses malheurs, le jeune garçon devient moins naïf et beaucoup plus conscient du monde réel qui l’entoure…