L'atelier des lettres

Le blog d'échanges sur les lectures et vos écrits.

Le meilleur des mondes

Une société organisée pour imposer le « bien-être », minimiser les émotions, supprimer les révoltes et autre contestations du pouvoir, formater les esprits et imposer une culture et une pensée unique. Une société entièrement dédiée à la consommation et au marché ou le progrès technologique est volontairement stoppé.
Voici un livre que j’avais lu en français, puis relu il y a peut (plus de 20 ans après) parce qu’il m’a beaucoup marqué, ainsi que l’étude faite avec notre professeure. Quand je regarde le tournant que prend nos sociétés ou celui que veulent nous faire prendre certains « puissants », je pense à ce livre. Bienvenu à Gattaca est aussi une mise en garde très proche des dérives possibles de la société actuelle. J’aime beaucoup aussi ce genre de science fiction qui, comme Matrix, dépend tout une société surréaliste en même temps loin et proche de la notre, un futur possible… Ce qui reste malgré tout angoissant, c’est l’apparente impossibilité de faire changer les choses. L’écrasement de l’individu face à la « machine sociale ». Je trouve très intéressant, également, l’effet montré par le conditionnement psychologique dès le plus jeune âge. Même pour un personnage qui se veut libre pensant, Helmohltz Watson, ne réussit pas à se détacher de son éducation et se mettre à la place de son interlocuteur John qui veut lui faire gouter du Shakespeare. Helmohltz est incapable de concevoir la puissance des émotions liées à l’amour pour une femme (mère, amante). Comme quoi, l’ouverture d’esprit demande beaucoup d’efforts !
J’invite tout un chacun à lire ce livre et à y réfléchir : ne trouvez-vous pas qu’il y a déjà en place des éléments qui nous conduises à rester « obéissant » fasse aux « puissants » de ce monde ?

0 Commentaire(s)

Poster un commentaire